Quelques questions/réponses pour mieux comprendre ce qu'est la
Fédération des Sociétés Historiques et Archéologiques de Paris et de l'Ile-de-France :

 


Pourquoi ?

En 1949, quelques sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l'Ile-de-France ont décidé de créer une Fédération pour réaliser des projets en commun :

  •  La publication d'une revue " Paris et Ile-de-France - Mémoires "
  •   L'organisation d'un colloque tous les trois ans
  •  L'organisation d'une réunion des présidents pour une journée annuelle de travail sur un thème  intéressant l'ensemble des sociétés.

Comment ?
La Fédération comprend aujourd'hui 99 sociétés :

  •  19 à Paris intra-muros
  •  18 dans les Hauts-de-Seine
  •  6 en Seine Saint-Denis
  •  12 dans le Val-de-Marne
  •  13 en Seine et Marne
  •  11 dans les Yvelines
  •  8 dans l'Essonne
  •  9 dans le Val d'Oise
  •  3 dans l'Oise

Elle est dirigée par un Bureau comprenant un président, quatre vice-présidents, un secrétaire général, un secrétaire général-adjoint, un trésorier, un trésorier-adjoint.


Où ?

Le siège social, hébergé pendant 50 ans à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris,
est désormais aux Archives Nationales,
60, rue des Francs-Bourgeois, 75141 Paris Cedex 03.



Depuis quand ?

Créée en 1949, la Fédération s'est accrue au fil des années.
Les demandes d'admission sont examinées par le Bureau, puis entérinées par l'Assemblée Générale annuelle.
Elles sont soumises à deux conditions :
  •  des publications par la société impétrante,
  •  et sa totale indépendance vis-à-vis des autorités municipales et départementales


Dans quel but ?

Les missions de la Fédération sont multiples :

  •  aider aux recherches menées sur l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France,
  •  former de nouveaux chercheurs aux techniques de recherche en histoire,
  •  publier des travaux sur l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France,
  •  participer aux réunions des Sociétés savantes au niveau national,
  •  aider à sauvegarder le patrimoine francilien,
  •  faire connaître ce patrimoine par des excursions annuelles,
  •  fédérer les sociétés d'histoire par les nouvelles technologies (Internet)